Les symptômes classiques de la maladie de Lyme

Les symptômes de la maladie de Lyme peuvent varier grandement, selon le stade d'infection, et peuvent apparaitre soudainement ou progressivement, selon l'individu. Les symptômes « classiques » décrits dans la plupart des ouvrages médicaux concernent la forme aigüe de la maladie de Lyme, soit celle qui surviennent peu de temps après une morsure de tique ou une infection.

Il est important de préciser que dans environ 50 % des cas, les patients ne se souviennent pas avoir été mordus par une tique, ni d'avoir eu une rougeur cutanée, ni encore moins d’avoir présenté la rougeur cutanée caractéristique, soit l'érythème migrant. Les symptômes pseudo-grippaux, qui surviennent généralement entre 3 et 30 jours après la morsure de tique, peuvent facilement être confondus avec le virus de la grippe. Voici une liste, non exhaustive, des symptômes pouvant apparaitre dans la phase aigue de l'infection :

  • fatigue
  • fièvre ou frissons
  • mal de tête
  • douleurs, spasmes ou faiblesses musculaires et articulaires
  • engourdissement ou fourmillement
  • ganglions lymphatiques enflés
  • éruption cutanée
  • dysfonctionnement cognitif, étourdissement
  • troubles neurologiques
  • arthrite et symptômes arthritiques
  • palpitations

Source : Gouvernement du Canada

La maladie de Lyme chronique

Les symptômes de la maladie de Lyme en stade avancé (dite disséminée ou chronique) varient d'une personne à l'autre mais entrainent souvent une disfonction corporelle et cognitive généralisée. La bactérie peut s’attaquer à n’importe quel organe et à tous les systèmes, soit le système nerveux, cardiaque, digestif, respiratoire, reproductif, etc. Une caractéristique importante de la maladie de Lyme est justement la migration d’un endroit à l’autre dans le corps des douleurs et des symptômes inflammatoires. La bactérie peut être dormante pendant des mois ou des années et surgir lors d’un stress ou d’une maladie. On parle alors de la forme chronique de la maladie de Lyme où les symptômes vont et viennent, varient dans le temps et diffèrent d’une personne à une autre.

Lyme co-infectionsLes co-infections

En plus de la bactérie Borrelia burgdorferi, les tiques transportent souvent plusieurs autres pathogènes qui causent la maladie chez les humains. Les manifestations cliniques, soit les symptômes, de chacune de ces infections peuvent différer de la maladie de Lyme et compliquer grandement le diagnostic et le traitement. Au Québec, les pathogènes les plus communs sont la babésia et l'anaplasma, mais peuvent aussi inclure la bartonella, le mycoplasma pneumonia, et plusieurs autres.

Lyme, la grande imitatrice

Bien que les symptômes de la maladie de Lyme coincident avec les symptômes de d’autres conditions telles que fibromyalgie, syndrome de fatigue chronique, sclérose en plaques, SLA (forme précoce), arthrite rhumatoïde, lupus et plusieurs désordres psychiatriques, les personnes atteintes de Lyme présentent souvent des patterns atypiques de ces maladies. Trouver un sens à la multitude de symptômes rapportés peut constituer un véritable défi pour les médecins.

Le Dr Richard Horowitz, un imminent spécialiste américain qui soigne et guérit des personnes atteintes de la maladie de Lyme et autres co-infections depuis près de 30 ans, a récemment proposée l’appellation de Syndrome Infectieux Multi-Systémique (SIMS) qui consiste à rassembler plusieurs pathologies concomitantes en un même puzzle, au lieu de traiter individuellement des symptômes apparemment sans rapport les uns aux autres. Afin de déterminer quelle est la probabilité que vous soyez atteint de ce syndrome, nous vous invitons à répondre au questionnaire SIMS.

Lyme imite 300Symptômes courants

La tête, le visage et le cou

  • Maux de tête d’intensité modérée ou sévère, crises.
  • Pression dans la tête, lésions de la substance blanche dans le cerveau (IRM).
  • Spasmes musculaires sur le visage ou ailleurs. Paralysie faciale (paralysie de Bell et syndrome de Horner).
  • Sensation de picotement dans le nez, sur (le bout de) la langue, sur les joues. Rougeur du visage.
  • Raideurs ou douleurs au niveau de la nuque.
  • Raideurs ou douleurs au niveau de la mâchoire. Problèmes dentaires.
  • Maux de gorge, besoin constant de s’éclaircir la voix, mucosités (flegme), enrouement, nez qui coule.
  • Chute de cheveux inexpliquée.

Les yeux / la vue

  • Vision double ou trouble.
  • Perception accrue de points noirs.
  • Douleurs dans les yeux ou gonflement autour des yeux.
  • Hypersensibilité à la lumière.
  • Lumières clignotantes, vagues périphériques ou images fantômes au coin des yeux.

Les oreilles / l’ouïe

  • Perte auditive dans une oreille ou dans les deux oreilles.
  • Oreilles bouchées.
  • Bourdonnement dans les oreilles.
  • Douleurs dans les oreilles. Hypersensibilité aux sons.
  • Tintement dans une oreille ou dans les deux oreilles.

Les systèmes digestif et excrétoire

  • Diarrhée.
  • Constipation.
  • Vessie irritable (difficulté à commencer/ à s’arrêter d’uriner) ou cystite interstitielle.
  • Maux d’estomac (nausées ou douleurs) ou RGO (reflux gastro-œsophagien).

Le système musculo-squelettique

  • Douleurs osseuses et articulaires ou gonflement, syndrome du canal carpien.
  • Raideurs dans les articulations, dans le dos, dans la nuque.
  • Synovite du coude.
  • Douleurs musculaires ou crampes (Fibromyalgie).

Les systèmes respiratoire et circulatoire

  • Souffle court, difficulté à respirer profondément ou suffisamment, toux.
  • Douleurs thoraciques et douleurs dans les côtes.
  • Sueurs nocturnes ou frissons inexpliqués.
  • Palpitations cardiaques ou battements cardiaques supplémentaires.
  • Endocardite, blocage cardiaque.

Le système neurologique

  • Tremblements inexpliqués.
  • Sensations de brûlures ou douleurs lancinantes dans le corps.
  • Fatigue, syndrome de fatigue chronique, faiblesse, neuropathie périphérique ou paralysie partielle.
  • Pression dans la tête.
  • Engourdissement dans le corps, picotements et fourmillements.
  • Équilibre fragile, vertiges, difficulté à marcher.
  • Mal des transports accru.
  • Étourdissements, endormissements.

Le bien-être psychologique

  • Humeur changeante, irritabilité, troubles bipolaires.
  • Dépression inhabituelle.
  • Perte du sens de l’orientation (la personne se perd ou a l’impression d’être perdue).
  • Impression de perdre la tête.
  • Réactions émotionnelles excessives, tendance à pleurer facilement.
  • Excès de sommeil ou insomnies.
  • Difficulté à s’endormir ou à rester endormi.
  • Narcolepsie, apnée du sommeil.
  • Crises de panique, anxiété.

Les aptitudes mentales

  • Perte de mémoire (à court terme et à long terme).
  • Confusion, difficulté à penser clairement.
  • Difficulté à se concentrer et à lire.
  • La personne se rend au mauvais endroit.
  • Difficulté à parler (difficulté à articuler ou discours très lent).
  • Bégaiement.
  • La personne oublie comment effectuer de simples tâches.

La reproduction et la sexualité

  • Perte de la libido.
  • Dysfonctionnement sexuel.
  • Douleurs menstruelles inexpliquées, irrégularité.
  • Douleurs inexpliquées au niveau des seins, écoulement.
  • Douleurs testiculaires ou pelviennes.

Le bien-être général

  • Sensations olfactives imaginaires. 
  • Prise ou perte de poids inexpliquée. 
  • Fatigue extrême. 
  • Hypertrophie glandulaire ou hypertrophie des ganglions lymphatiques. 
  • Fièvres inexpliquées (fortes ou modérées). 
  • Infections à répétition (sinus, reins, yeux, etc.). 
  • Évolution des symptômes qui apparaissent et disparaissent. 
  • La douleur se répand dans différentes parties du corps. 
  • Les premiers symptômes ressemblaient à ceux de la grippe. 
  • Depuis, vous ne vous sentez pas bien. 
  • Température corporelle basse. 
  • Allergie ou sensibilité aux produits chimiques. 
  • Effets de l’alcool renforcés et sensation accrue de gueule de bois.

Source : CanLyme

À noter que ces symptômes ne sont pas spécifiques à la maladie de Lyme et se rencontrent dans bien d’autres maladies. Toutefois, leur présence concomitante pourrait indiquer un diagnostic de maladie de Lyme ou un autre trouble associé.

HAUT